Libertés ou sécurité : quelles réponses face au terrorisme en France ?

ArticlesLes commentaires sont fermés pour cet article.

Vous êtes ici :Libertés ou sécurité : quelles réponses face au terrorisme en France ?

Lundi 16 avril 2018 a eu lieu à la Faculté de droit et des sciences politiques de Nantes, une conférence qui portait sur les thématiques du terrorisme, de l’articulation entre les libertés et la sécurité. Cet événement, pensé et organisé au nom de l’association AESP de la Faculté de Droit et de Sciences Politiques de Nantes, a réuni plus d’une soixantaine de personnes. Cette conférence a été l’occasion d’informer et de débattre avec le public sur des questions essentielles qui touchent notre société.

Libertés ou Sécurité ?

A partir des années 1970, la montée en puissance des droits de l’homme semblait ne pas pouvoir être stoppée et l’Etat de droit inébranlable. Mais on assiste depuis les attentats du 11 septembre 2001 à un repli-sécuritaire de la part de nombreux pays. C’est pourquoi nous avons souhaité placer la France au cœur de notre analyse avec pour l’ambition de mettre en lumière  l’articulation entre la sécurité et les libertés.

Dans la nuit suivant les attentats du  13 novembre 2015, l’état d’urgence a été décrété pour faire face à la menace terroriste. La loi du 30 octobre 2017, renforçant la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme, est venue prendre le relais de l’état d’urgence en transposant certaines dispositions de l’état d’urgence dans le droit commun.

C’est dans ce contexte, un mois après l’attentat dans l’Aude, que nous avons décidé de mettre en place cette conférence.  Les débats ont tourné autour d’une série de questions :

  • L’état d’exception est-il devenu un mode normal de gouvernement ?
  • La rétention administrative des fichés S est-elle une solution efficace, s’inscrivant dans un Etat de droit ?
  • Quelle est la place du numérique dans la lutte contre le terrorisme ?
  • Quelle est la juste réponse à apporter face au terrorisme ?
  • Quelles articulations faire entre libertés et sécurité dans un monde frappé par le terrorisme ?

Pour alimenter ce débat, nous avons eu le plaisir de recevoir :

– Dominique Raimbourg : Ancien député Parti Socialiste et président de la commission des lois à l’assemblée nationale. Premier secrétaire fédéral du Parti Socialiste de Loire-Atlantique.
– Sébastien Pilard : Conseiller Régional Les Républicains des Pays de la Loire, membre du bureau national Les Républicains.
– Frédéric Martin : Professeur d’histoire du droit et théoricien du droit à l’université de Nantes.
– François Rousseaux : Professeur des universités en droit privé et sciences criminelles. Directeur du Centre universitaire départemental de la Roche-sur-Yon (Il n’a pas pu être présent mais ces notes ont irrigué les débats lors de cette conférence.)

Haut